korsika 43

reconstitution historique
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Territoriale



Messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde   Mer 7 Nov - 18:04

Salut.
Pendant longtemps, cette casemate de San Fiorenzu a été utilisé par de nombreux auteurs pour la placer dans différentes villes italiennes.
Nous avons contribué à expliquer que ce n'était pas à l'Italie. Cool
Notre association a été fondée en 2000 avec le but principal de la sensibilisation à la préservation de ces monuments historiques, où qu'ils se trouvent.
Par la suite, certains d'entre nous ont adopté les uniformes historiques prévues pour les visites dans les manifestations "monuments ouverts» en Sardaigne.
J'espère que le sujet vous intéresse aussi, si nous voulons en parler. cheers
(PHOTO Ufficio Storico Esercito-Roma)


SUPER !!


Dernière édition par Territoriale le Mer 7 Nov - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Territoriale



Messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde   Mer 7 Nov - 18:23

Par exemple, j'ai entendu parler d'une "Ligne Mollard" en Corse.
Vous en savez plus?
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeep2b

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 51
Localisation : Bastia

MessageSujet: Re: Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde   Mer 7 Nov - 19:37

c'est un ligne qui a été crée en 39/40, elle porte le nom du général qui commandait les défenses en Corse a cette époque .

Il n'y pas en Corse d'organisation au sein d'un « secteur », comme ailleurs sur la ligne Maginot. Les différentes fortifications dépendent d'abord de la 15e région militaire (QG à Marseille1), puis du « commandant suprême de la défense de la Corse » (le général Mollard en 1940), représenté à Bastia par le groupement Nord Corse (colonel d'Ornano) et à Bonifacio par le groupement Sud Corse (colonel Denis) ; la défense du littoral est confiée à deux commandants, l'un à Bastia (lieutenant-colonel Hugues), l'autre à Bonifacio (colonel Mandielli)2.

Les unités disponibles en Corse après la mobilisation de 1939 sont principalement deux demi-brigades d'infanterie alpine :
la 373e demi-brigade d'infanterie alpine (composée de réservistes corses), à sept bataillons stationnés à Bastia, Cervione, Ajaccio, Aléria et Calvi ;
la 363e demi-brigade d'infanterie (formé à Orange), à quatre puis trois bataillons stationnés à Sartène et Bonifacio ;
le 150e bataillon régionale, à Levie, Sartène et Bonifacio ;
la 18e compagnie du 28e régiment de tirailleurs tunisiens qui fournit les équipages des casemates de Bonifacio et de Porto-Vecchio ;
le 43e escadron du 10e régiment de dragons (équipé d'automitrailleuses) à Ajaccio et Propriano ;
le 92e régiment d'artillerie de montagne à Corte ;
les 7e et 8e batteries de position à Ajaccio et Bonifacio.

Seuls les sites les plus favorables à un débarquement sont fortifiés, avec en plus la constitution d'un réduit autour de Bonifacio. Les casemates sont du type CORF peu protégées (protection type 1, soit des murs à 1,75 mètre d'épaisseur de béton armé et la dalle à 1,50 m, sauf celles du Pertusato du type 2, soit les murs à 2,25 m et la dalle à 2 m) :
plage de Saint-Florent, couverte par un blockhaus (pour deux FM) et une casemate (double avec deux créneaux mixtes pour JM/AC 473, deux autres créneaux pour JM et une cloche GFM4,5) ;
citadelle de Bastia, abritant deux blockhaus couvrant au nord le port et au sud le front de mer ;
plage de l'Arinella, battue par un blockhaus (pour deux FM) et une casemate (double avec deux créneaux mixtes pour JM/AC 47, deux autres créneaux pour JM et une cloche GFM5) ;
golfe de Porto-Vecchio, défendu par quatre casemates : celle de Saint-Cyprien (créneau pour canon de 75 mm modèle 1929) à la Punta San Ciprianu,
celle de l'Aréna (créneau pour canon de 75 mm modèle 1929) à Pavellone au pied du Monte di Fiori,
celle de Ziglione (créneau pour JM) à Casetta Bianca,
celle double de Georges-Ville (deux créneaux pour JM et une cloche GFM) juste au nord de l'embouchure du ruisseau de Lagunienu ;

golfe de Santa Giulia, couvert par la casemate de Santa-Giulia (un créneau pour JM et une cloche GFM) sur la rive nord ;
plateau du Corbu, défendant l'accès à Bonifacio grâce à : la casemate de Ventilegne (un créneau pour JM) interdisant la plage du golfe de Ventilegne,
la casemate de Catarello (un créneau pour JM, une cloche JM et une cloche GFM) tirant sur la route N 196,
les blockhaus du Corpo-di-Verga, du type MOM6 (pour mitrailleuses et FM), au nord-ouest de Spinella,
les deux casemates de Spinella Ouest (un créneau pour JM et une cloche JM7) et Est (un créneau pour JM, une cloche JM et une cloche GFM) barrant la route N 198 ;

Golfu di Rondinara, protégé par la casemate de Rondinara (deux créneaux pour JM et une cloche GFM) à la base de la Punta di Rondinara ;
Golfu di Sant'Amanza, couvert par trois casemates : celle de Capo-Bianco Nord (un créneau pour JM et une cloche GFM) tirant sur la plage de Balistra,
celle de Capo-Bianco Sud (un créneau pour JM et une cloche GFM) tirant sur la plage jusqu'au Capu Biancu,
celle de Sant'Amanza (deux créneaux pour canon de 75 mm modèle 1929) à l'est de la Punta di a Nava tirant vers le nord ;

plateau de Pertusato, pas au cap de Pertusato mais plus au nord autour du sémaphore (côte 106) pour protéger la batterie de marine couvrant les bouches de Bonifacio, avec deux casemates et cinq abris-cavernes numérotés de I à VII (Pertusato I est une casemate avec un créneau pour JM et une cloche GFM ; Pertusato V est une casemate cuirassée avec une cloche FM)8.

À ces défense se rajoutent les batteries de défense côtières :
à Bastia la batterie de Toga (quatre emplacements pour canon de 138 mm modèle 1893) au-dessus de Toga et de Minelli ;
à Ajaccio avec les trois batteries de la Parata au-dessus de la pointe du même nom (quatre 138 mm modèle 1893), de la Chapelle-des-Grecs et de la pointe de Porticcio ;
à Bonifacio, avec les batteries de Pertusato (huit 190 mm et six 95 mm), de la citadelle (huit 194 mm), du Monte-Leone (six 164 mm), etc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Territoriale



Messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde   Mer 7 Nov - 20:59

Merci Jeep2b, oui la «Maginot Corse" est très intéressant et le thème assez connu. Il serait également intéressant de voir les différents types de casemates construites sur la "Mollard" et celles faites par les Italiens en 1943.
Au milieu de 1943, en Italie etait principalement utilisé le "type Tobrouk" à l'air libre («barbetta») avec petit abri attenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alcorsica



Messages : 123
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 47
Localisation : sous ma jeep

MessageSujet: Re: Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde   Jeu 8 Nov - 18:01

bonsoir a tous

ce sujet est tres interréssant,pour la ligne mollard je n en avait jamais entendu parlé mais pour les "tobrouk" italien il s agit des meme que l on retrouve tout autour du col de teghime il comporte une sorte de terrasse circulaire et une piece bétonné accollé a celle ci l accés se fait par un escalier souterrain situé a quelque metres de l edifice mais autour de bastia on trouve encore des postes de guet en pierre seche construit par les italiens il en reste tres peu en état car souvent il se sont effondré ou on été demonté pour récupéré les pierre en vu de réparé des clotures de jardin il ne sont certe pas bétonné mais il merite que l on si intérrése aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Territoriale



Messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde   Jeu 8 Nov - 23:47

Merci Alcorsica, je pense que certains des projets de fortification Italiens en Corse sont demeurés dans le projet, par manque de temps et de ressources.
Cependant, ils ont également été placés divers tourelles métalliques pour mitralleuses, qu'en Italie il ya maintenant seulement sur le bunker du "Vallo Alpino".
J'ai des documents qui je l'espère pour bientôt trouver et partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Casemates, fortifications: reconstitution et sauvegarde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reconstitution d'animaux préhistoriques
» Letavia - reconstitution historique des Bretons fin Ve
» CUIR pour la fabrication de matériel pour la reconstitution
» pour la sauvegarde d'un couple
» Mise à neuf du site waterloo-reconstitution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
korsika 43 :: divers-
Sauter vers: